Catégories
Démarrer avec ecsy

Prise en main

Avec la mise en production vous avez créé vos référentiels, importé vos plans d’étages et initialisé vos surfaces. La prise en main d’ecsy ne présente aucune difficulté. Petit tour d’horizon des grands ensembles fonctionnels de l’application.

Catégories
Démarrer avec ecsy

Mise en production

Vous vous apprêtez à franchir le pas. Vous voyez comment ecsy pourra être une source d’améliorations pour votre organisation et la maîtrise de votre parc immobilier. L’investissement (conduite du changement, temps de formation, reprise graphique, etc.) est raisonnable en regard des gains attendus. Seulement voilà, ce ne serait pas la première application qui prétend pouvoir faire à peu près tout, dont le café. Voyons ensemble comment nous vous accompagnons pour une mise en production sans risque.

Catégories
CADless

La maquette d’étage

Une fois l’immeuble livré, l’expérience montre que la maquette BIM (Building Information Modeling) n’est pas la mieux adaptée à la gestion des surfaces et de l’occupation. Nous allons voir pourquoi et comment elle peut être utilement remplacée par une maquette d’étage plus légère.

Catégories
ecsy++

Mémoire de logo

Inventer un logiciel ? l’écrire ? Hopopop ! Pas si vite ! Déjà, avez-vous un Logo, ce couple essentiel du nom et de la forme, magistrale ellipse de votre idée toute entière ?

Catégories
ecsy++

Zéro spécifique

Véritable plaie des logiciels métiers, les développements spécifiques peuvent être évités grâce à la programmation dynamique. Voyons un peu ce que ce zéro spécifique signifie dans ecsy.

Catégories
ecsy++

Programmation dynamique

Véritable plaie des logiciels métiers, les développements spécifiques peuvent être évités grâce à la programmation dynamique.

Prenons une application prévue pour gérer une vidéothèque. Mettons qu’une vidéo ait deux propriétés, un titre et une date de création. Vous avez donc un écran pour afficher et modifier les deux informations de titre (une chaîne de caractères) et de création (une date). Facile ! C’est après que ça se gâte.